"Roue Souris"

Installation interactive - 1995





La respiration du ballon est directement proportionnelle à la vitesse de la roue.

Le fonctionnement de la machine obéit au rythme circadien de la souris.

Durant la journée, la souris dors. Le spectateur essaie désespérément de la réveiller et de l’inciter à courir pour voir la machine fonctionner



Contrairement à La Grande Roue, aucune motivation n’est nécessaire à la souris pour courir… cela dépend juste de son rythme circadien.