"Embryogénèse Poly-gonade"

Impression 3D - 2018

 

Une vitrine, tel un muséum d'histoire naturelle, présente un fœtus de bébé robot imprimé en 3D à divers stades de son évolution embryonnaire. À la façon d’une division cellulaire organique, le tétraèdre initial se fragmente en maillage polygonal de plus en plus précis, aboutissant à la créature prénatale fonctionnelle.

Cette collection d’embryons métallisés n’est pas le témoin d’un monde passé mais plutôt d’un futur possible où la machine pourrait se reproduire seule et s’affranchir de l’humain. Afin d’assurer sa survie, cette espèce de robot humanoïde semble avoir opté, non pas pour l’immortalité mais bien pour une reproduction synthétique poly-gonade, imitant l’embryogénèse naturelle.

Les figures géométriques des premiers stades sont élémentaires, évoquant une structure potentiellement minérale ou cristalline, une modélisation 3D primitive qui se segmente en polygones complexes. Les facettes triangulaires se multiplient. Puis apparaissent de légères dissymétries comme une tête et des membres suggérant alors une mitose animale voire humaine, l’espèce embryonnaire restant pour l’instant indicible, pour enfin se différencier sous la forme d’un fœtus robot lors du 8ème et dernier stade prénatal.

Demain serons-nous tous robots ?

Voir aussi l'installation "Demain les robots"

 

Vitrine: bois, verre, velour noir - Bébé robots: PLA gris métalisé - 0,8cm à 17cm